Reporting ESG et souveraineté des données extra-financières

02/03/2020

© Uladzimir

CACEIS assure une veille sur la qualité des données extra-financières pour mieux accompagner ses clients avec sa solution Reporting ESG&Climat.

Les dimensions environnementales, sociales ou de gouvernance dans les décisions d’investissement des acteurs financiers sont plus que jamais un sujet majeur avec la publication le 27 novembre dernier du règlement européen « Disclosure » et les travaux en cours sur l’intégration des critères ESG au sein des directives UCITs, AIFM et MiFID II.

L’un des grands défis des investissements ESG réside dans la capacité des acteurs à utiliser efficacement les données pour stimuler la création de valeur de l’investissement. Les investisseurs sont pourtant confrontés à un manque de données extra-financières cohérentes, précises, valides, accessibles et récentes.

Valéry Thery« L’information émane essentiellement des émetteurs qui ne jouent pas forcément le jeu de la transparence, en particulier sur leur trajectoire de décarbonation. De plus, on constate que les agences de notation extra-financières divergent dans les méthodes de collecte et d’analyse de données, et dans la notation ESG ou climatique » explique Valéry Théry, Group Product Manager à CACEIS. Cette absence de donnée qualitative et d’harmonisation dans la notation ESG ne fait que rendre plus difficile la décision du gérant de portefeuille dans son choix d’allocation d’actifs.

De plus, la donnée ESG est devenue un tel enjeu qu’elle a aiguisé l’appétit de certains fournisseurs d’informations financières. « Les grandes agences se sont en effet positionnées sur le secteur, dans le but de capter des parts de ce marché en pleine expansion. Ainsi, d’un secteur de la donnée ESG de “petits acteurs”, nous sommes passés en très peu de temps à un marché concentré autour de quelques géants », complète Valéry Théry.

Face à ces constats, deux solutions se profilent pour l’investisseur :

  • il accompagne son analyse quantitative d’une analyse qualitative notamment par le dialogue constant avec l’émetteur et un fort engagement actionnarial en portant des résolutions liées à des préoccupations ESG lors des assemblées générales d’actionnaires ;
  • il profite des nouvelles technologies, comme l’intelligence artificielle, le machine learning et la robotique, qui ouvrent de nouvelles opportunités pour collecter des données ESG précises et actuelles dans un processus cohérent et homogène. Ces nouveaux outils renforcent la crédibilité de l’intégration des données ESG, évitent de prêter le flanc au « greenwashing » et garantissent que l’analyse ESG est fiable.

CACEIS proposera prochainement des solutions pour accompagner ses clients, notamment lors de leurs votes aux assemblées générales et avec les nouvelles technologies.

Notons également que la Commission européenne s’est saisie du sujet de la qualité de la donnée extra-financière et souhaite mieux encadrer les agences de notation. Nous pouvons espérer que cet encadrement permettra de dessiner des contours plus clairs et plus concurrentiels du marché de la donnée.

CACEIS est mobilisé pour accompagner les évolutions prochaines afin de toujours mieux répondre aux besoins des clients et de jouer son rôle de tiers de confiance.