Interviews

Home > What's new > Interviews > Les Echos

Les Echos

Les investisseurs institutionnels participent peu aux « class actions ». Ils représentent moins de 30 % des plaignants au niveau mondial ; un peu plus aux Etats-Unis, avec 50 %. Les gérants manquent de temps, mais aussi de moyens pour réclamer des indemnités à des groupes qui leur ont porté préjudice. Et puis, surtout, ils ne disposent pas facilement de l'information qui leur permettrait d'avoir accès à toutes les procédures de recouvrement collectif en cours. 

Cette situation est d'autant plus dommageable pour les clients finaux qu'en application de la réglementation, les sociétés de gestion doivent agir au mieux des intérêts de leurs clients. «  Participer à une "class action" ou pas en vue d'un remboursement ou d'une indemnisation peut être interprété comme relevant de cette obligation », explique Nathalie Poux-Guillaume, chef de produit chez Caceis, spécialisé sur les prestations postmarché, détenu par Crédit Agricole. 

Read more