aller au menu aller au contenu

 

À la une

> > > Sous-traitance des activités d’asset servicing : une stratégie gagnante...

Sous-traitance des activités d’asset servicing : une stratégie gagnante pour les sociétés de gestion

Copyright - Photographee.eu

Témoignage de Alexandre Meyer, Chief Operating Officer, Lombard Odier Investment Managers

En 2017, Lombard Odier Investment Managers et CACEIS ont fêté les 20 ans de leur collaboration. Comment cette relation a-t-elle évolué? 

Alexandre Meyer - Elle débute en 1997, année au cours de laquelle Lombard Odier a confié à Indosuez Luxembourg (devenu depuis CACEIS) l’administration d’une partie de ses fonds luxembourgeois. A l’époque, Indosuez avait développé la technique du « clonage » permettant à une société de gestion comme la nôtre de gérer un seul portefeuille (en actions européennes par exemple) pour le compte de plusieurs fonds ou compartiments différents. Cette technique de co-gestion était particulièrement innovante et nous a permis d’offrir à l’époque des solutions de « white labelling » pour des grands partenaires de distribution en Europe. Notre partenariat s’est progressivement développé et s’est renforcé en 2010 lorsque nous avons décidé d’établir notre société de gestion au Luxembourg. De son côté, CACEIS a décidé de s’établir en Suisse avec le rachat d’une société de gestion à Nyon et a, par la suite, obtenu sa licence de banque dépositaire en 2015. Cela a ouvert de nouvelles pistes de collaboration pour l’administration de nos fonds publics suisses. 

En 2016, vous avez lancé un appel d’offres à l’issue duquel CACEIS a été choisi comme asset servicer de vos fonds publics suisses. Pourquoi avoir pris la décision de regrouper l’ensemble des prestations pour vos fonds suisses et luxembourgeois auprès d’un partenaire unique? 

Alexandre MeyerAM - S’agissant de nos fonds publics suisses, nous avions un set-up hybride dans lequel les activités de banque dépositaire et d’administration de fonds étaient confiées à deux prestataires différents. Nous cherchions avant tout à simplifier nos processus opérationnels et administratifs et la décision de déléguer les activités de banque dépositaire et d’administration de fonds à CACEIS pour notre gamme de fonds suisses s’inscrit clairement dans cette logique. Dans le cadre du processus d’appel d’offres, nous avons pu nous rendre compte des synergies importantes qui existent au sein du groupe CACEIS, que ce soit au niveau de la conservation des titres, du calcul de VNI, du reporting, etc. Le fait de pouvoir s’appuyer sur un prestataire unique pour nos fonds publics suisses et luxembourgeois nous permet non seulement d’être beaucoup plus efficaces en interne, mais apporte également des avantages à nos clients qui ne traitent plus qu’avec un seul agent de transfert pour l’ensemble de notre gamme de fonds publics. Une fois la phase d’appel d’offres terminée, nous avons lancé le projet de migration de nos fonds suisses et j’ai pu alors constater un engagement très marqué de la part des collaborateurs de CACEIS tout au long du projet. Cela nous a permis de migrer nos fonds suisses le 1er juin 2017 et le projet répond parfaitement aux objectifs que nous étions fixés au moment où nous avons initié le processus d’appel d’offres. 

Qu’appréciez-vous plus particulièrement à CACEIS? 

AM - Ce que j’apprécie le plus à CACEIS, c’est ce mélange entre des processus et des systèmes très standardisés qui vous permettent de calculer, chaque jour, les valeurs liquidatives de plus de 1 200 classes actives pour notre gamme de fonds luxembourgeois, et la flexibilité que CACEIS a su garder pour tenir compte de besoins ou de contraintes spécifiques de ses clients. Bien évidemment, la qualité générale des services et des prestations offerte aux clients demeure la clé du succès, mais la capacité d’écoute et l’esprit d’innovation sont très importants également. Un exemple très concret pour illustrer ce dernier point réside dans l’offre de « share class hedging » que CACEIS a développée au cours de ces dernières années et qui répond parfaitement à un besoin exprimé par certains de ses grands clients