La mobilité interne pour élargir ses horizons professionnels – rencontre avec Frédéric Benavides

26/04/2017

CACEIS donne rendez-vous tous les ans à ses salariés lors de ses ‘Moov Days’, une journée dédiée à la mobilité interne. On bouge, on change de métiers, on s’expatrie à l’étranger. Frédéric Benavides est le cinquième d’une série de plusieurs portraits.  Il est responsable Risques contrepartie et marché à Luxembourg.

En 2005, Frédéric a rejoint le service Control, Matching & Pre-Settlement de CACEIS à Luxembourg. Un an et demi plus tard, il est devenu assistant manager sur le même périmètre. De 2008 à 2016, Frédéric a été successivement responsable de différentes équipes au sein de la ligne métier Banking services : prime broker et fonds non domiciliés, dérivés listés et Contract for difference – Middle office & Pricing. En juin 2016, Frédéric a rejoint la direction des risques en tant que responsable risques contrepartie et marché.

Pourquoi avoir rejoint une fonction support ?

Après 10 ans passés dans la filière Banking services, j’avais envie de changer d’environnement et de faire face à de nouveaux challenges. Le poste de manager risques contrepartie et marché correspondait totalement à mes attentes. Il permet d’avoir une vision transversale des activités, et notamment, d’approfondir mes connaissances des différents métiers de CACEIS.

Quels éléments ont fait la différence lors de votre candidature ?

Je pense que mes précédentes expériences de management ont prouvé que je pouvais gérer des équipes et les rendre plus performantes. Je pars du principe que l’on peut collectivement améliorer les process. J’ai toujours fait des propositions et œuvré pour atteindre cet objectif d’efficience. Le fait d’avoir occupé plusieurs postes, très divers, a certainement été un atout.

Êtes-vous satisfait de ce changement?

Je suis passé d’un poste sur lequel je traitais d’une seule activité à une fonction pluridisciplinaire. Les risques sont une filière complexe ou chaque collaborateur doit maîtriser des sujets très divers. Cette nouvelle orientation de mon parcours professionnel a nécessité une longue période de formation et beaucoup d’investissement et de motivation.  

Après bientôt 10 mois en place, je dresse un bilan positif. J’approfondis chaque jour mes connaissances des risques ainsi que de la salle des marchés, des différents départements opérationnels et de leurs activités. J’ai plus de responsabilités à ce poste et je prends clairement la mesure de l’impact que peuvent avoir mes décisions. Mon style de management a évolué pour s’adapter à une équipe d’experts, c’est très enrichissant. Je peux dire d’ailleurs que le bénéfice est mutuel. J’ai apporté une nouvelle vision à mon équipe avec des améliorations concernant la cohésion, les process et aussi le suivi des missions de chacun.

Pour réaliser une mobilité, je pense qu’il faut aimer le challenge, avoir envie de changement et croire en ses possibilités.

Le point de vue RH

En termes d’évolution, un manager expérimenté peut  envisager son évolution  au sein de son métier mais également vers une autre filière. Un accompagnement approprié en termes de formation permettra alors l’acquisition des connaissances techniques  nécessaire et la filière d’accueil bénéficiera de l’expérience managériale du nouveau collaborateur et d’un regard neuf sur l’activité et ses processus.

Yveline HERFELD, Directrice de la paie et des talents au Luxembourg