aller au menu aller au contenu

 

A la une

> > > Des solutions pour le clearing des dérivés listés et OTC

Des solutions pour le clearing des dérivés listés et OTC

Les régulateurs font de la compensation et du collatéral des éléments clés pour rétablir la confiance dans le système financier depuis la crise de 2008. La compensation des dérivés OTC sera progressivement obligatoire en Europe à partir du 21 juin 2016. La prise de collatéral en garantie des transactions sur les dérivés devient la norme.

La systématisation et les exigences accrues sur la qualité et la liquidité du collatéral induisent sa raréfaction. CACEIS a anticipé ces évolutions et a développé une expertise dans le clearing des dérivés et la gestion du collatéral, tenant compte des réglementations en cours et à venir mais aussi des nécessités d’optimisation du collatéral. 

LA COMPENSATION DES DÉRIVÉS

CACEIS prend en charge toutes les opérations sur les contrats Futures et Options, sur tous les marchés dérivés de taux, d’actions, d’indices et Swap de taux d’intérêt (IRS). La banque intervient en qualité de membre compensateur sur les principaux marchés européens, américains et asiatiques (Eurex, Euronext, ICE, Nasdaq OMX, CME, CBOT, SGX, TSE, etc.). CACEIS est membre de SwapClear (LCH.Clearnet) pour les Swap de taux d’intérêt (IRS) répondant ainsi aux exigences d’EMIR pour ses clients. Ils bénéficient d’un point d’entrée unique avec un seul compte cash et titres minimisant leur charge opérationnelle. CACEIS, en tant que compensateur, intègre de manière automatique les flux dans ses systèmes de conservation et d’administration de fonds.

UNE POLITIQUE SOUPLE DE GESTION DU COLLATÉRAL

La gestion du collatéral, bien que déjà expérimentée par les acteurs du « buy side », se complique à cause de la mise en place de garanties initiales, d’appels de marges variables et d’un suivi différencié entre les contrats bilatéraux et compensés sur les dérivés OTC. Cette mutation pose la question de l’optimisation des titres en collatéral et des coûts associés. L’évaluation du bon équilibre entre coûts et protection devient essentielle. 

CACEIS offre la possibilité à ses clients de déposer des titres ou du cash pour le paiement de l’appel de marge initial et accepte un large éventail de titres éligibles en collatéral. En plus des titres souverains, les parts d’OPCVM, les obligations d’entreprise et les actions sont acceptées dans le cadre d’une politique d’optimisation du collatéral. Pour plus de sécurité, le collatéral reste bloqué sur un compte ségrégué au nom du client ou du fonds et n’est pas réutilisé.

CACEIS propose également, via sa salle des marchés, des services de transformation et de réinvestissement du collatéral répondant aux nouvelles exigences de la législation européenne pour les fonds UCITS et FIA. CACEIS, en tant que banque dépositaire, mène une politique conservatrice de gestion des risques. Ses fonds propres sont exclusivement dédiés à la protection des actifs de ses  clients. Ils bénéficient du profil de risque très bas de CACEIS qui le distingue des autres membres des chambres de compensation (CCP) sur les dérivés. 

Les clients peuvent ainsi s’allier à un partenaire solide et potentiellement économiser les coûts d’une ségrégation des comptes chez la CCP.