CACEIS noue un partenariat avec Le Village by CA

01/12/2017

 

Le Village by CA Paris et le groupe bancaire international spécialisé dans les services financiers aux investisseurs institutionnels, sociétés de gestion et grandes entreprises, CACEIS, ont récemment noué un partenariat. 

Son Directeur Général, Jean-Francois-Abadie, et son Chief Data Officer, Arnaud Misset, reviennent sur l'intérêt de ce mariage avec l'environnement des start-up, et leurs attentes.

Le Village by CA Paris : L'écosystème du Village by CA Paris existe depuis plus de trois ans. Quels sont les éléments qui aujourd’hui vous ont conduit à le rejoindre?

Jean-François Abadie

 

Jean-François Abadie : Nos premiers échanges avec le Village by CA Paris remontent à un peu plus d’un an et nous avions déjà été séduits par le foisonnement d’activité ainsi que la facilité d’accès au monde des start-up qui nous étaient offerts. La conduite de nos projets digitaux et l’accélération de nos besoins en la matière ont soulevé de nouveaux questionnements de notre côté, notamment quant à l’identification de solutions pertinentes ou les méthodologies les plus appropriées. Dans ce contexte, rejoindre le Village nous a paru naturel pour plusieurs raisons : le dynamisme des équipes du Village; l’accès à une veille, tant sur les solutions proposées par les start-up que sur les projets menés chez les autres partenaires; l‘ouverture sur des domaines d’activité différents du nôtre, nous permettant de sortir du cadre et de capter d’autres bonnes pratiques; et enfin une volonté de CACEIS de participer en tant qu’acteur impliqué à ce nouvel écosystème.

V : En prenant en compte les spécificités bancaires qui sont les vôtres, que venez-vous chercher au Village? Des méthodes de travail, des synergies avec start-up, des synergies avec grands groupes?

JFA : Nous sommes bien conscients du phénomène d’accélération engendré par les start-up et des impacts que cela a d’ores et déjà sur nos modes de travail internes. Effectivement, nous venons chercher au Village un peu des trois points que vous mettez en avant, avec un objectif clair d’améliorer significativement nos temps de mise en marché de nouvelles solutions qu’elles soient orientées vers l’expérience client ou vers l’efficacité opérationnelle. Les méthodologies de travail « agiles » sont aujourd’hui bien intégrées chez CACEIS mais il reste intéressant de voir leur mise en application par d’autres, et de bénéficier de retours d’expériences. De même, l’offre importante portée par les start-up est à la fois une chance et un facteur de complexité. Le Village de par son expérience est à même de nous guider rapidement vers les bons choix. Enfin, l’échange avec d’autres grands groupes, hors de notre secteur d’activité, a l’intérêt majeur de nous permettre d’explorer des pistes sur lesquelles seuls nous ne serions probablement pas allés.

V: Y-a-t-il des start-up appartenant à un secteur d’activité en particulier avec lesquelles vous souhaitez vous rapprocher, ou vous leur portez à toutes un intérêt égal?

Arnaud Misset

 

Arnaud Misset : Nous ne partons avec aucune idée préconçue et c’est bien au contraire la multitude des secteurs d’activité et des problématiques adressées par les start-up du Village qui nous a attiré. Nous sommes persuadés que les grandes problématiques, avec bien sûr des focus différents, sont transverses aux différents secteurs d’activités. Si l’on prend par exemple le sujet du « Big Data », la Banque tout comme la grande distribution, ont un intérêt clair à explorer ces technologies. Et c’est encore une fois la manière qu’ont les start-up d’aborder ces thèmes innovants qui nous intéresse. Bien évidemment, tout ce qui a attrait au monde financier génère chez nous un intérêt certain, mais autant que possible nous souhaitons garder la vision la plus large. Nous comptons d’ailleurs sur les équipes du Village pour nous orienter vers les start-up les plus pertinentes, à même de répondre à nos besoins, quel que soit leur secteur d’origine.

V: Quels seront les initiatives que vous souhaitez mettre en place avec ce partenariat avec les start-up d’un côté, et la participation à la vie de notre écosystème?

AM: Nous souhaitons tout d’abord profiter du lieu offert par le Village pour favoriser l’acculturation de nos équipes à ces nouveaux modes de fonctionnement. C’est également l’opportunité pour nous de participer activement au processus de sélection des nouvelles start-up entrantes, permettant de capter très en amont les nouvelles idées et solutions, et de s’assurer l’accès aux technologies. Si l’on se focalise sur nos problématiques propres, nous envisageons également d’avoir recours, via les équipes du Village, à l’organisation de sessions de sourcing de start-up pendant lesquelles ces dernières pourront pitcher sur nos sujets. Par ailleurs, et dans une logique de partenariat « gagnant-gagnant », il y a également ce que CACEIS peut apporter au Village via nos rencontres avec d’autres acteurs, ou nos retours d’expériences. Ces échanges constituent un point primordial selon nous.

V: Pour un groupe comme le vôtre, quels sont les défis majeurs liés à l’innovation telle que nous la vivons aujourd’hui tant du point de vue du progrès technique, que des usages?

JFA : Le maître-mot à nos yeux est « rapidité » ; les technologies, tout comme les usages, évoluent plus vite que jamais. Notre défi majeur est de répondre aux attentes de nos clients, tout comme celles de nos équipes à travers des solutions adaptables et évolutives. Nous ne partons plus pour des projets long terme mais bien plus sur des stratégies de petites victoires permettant si besoin de pivoter et de se repositionner facilement. Un autre défi de taille est de faire coexister de manière efficace nos systèmes « legacy » avec ces nouvelles technologies, et ce, de façon transparente.