L’IA au service de la lecture des prospectus des fonds

16/03/2020

L’IA au service de la lecture des prospectus des fonds

© Phonlamaiphoto

Afin de gagner en rapidité, fiabilité et exhaustivité, CACEIS se tourne vers l’intelligence artificielle pour développer la lecture numérique des documents.

Chaque année, ce sont plus de 13 300 prospectus de fonds que les équipes de CACEIS doivent lire pour en extraire des informations. Un prospectus de fond français contient en moyenne 20 pages et un prospectus luxembourgeois entre 150 et 200 pages. À CACEIS, pour chaque prospectus, ce sont environ 140 données (informations et règles de gestion) qui doivent être identifiées et extraites pour être exploitées afin d’alimenter les systèmes référentiels de CACEIS et pouvoir assurer les fonctions dépositaire, l’administration de fonds et, le cas échéant, la distribution de fonds. Cette lecture très chronophage était réalisée jusqu’à présent par plusieurs équipes de CACEIS.

Afin de gagner en rapidité, en fiabilité et de garantir l’exhaustivité des données extraites, le CACEIS Innovation Lab, structure mise en place en 2018 pour développer l’innovation à CACEIS, a proposé d’utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour automatiser et numériser la lecture des prospectus. Un moteur de recherche utilisant l’IA permettra de centraliser en un point unique la lecture et la sélection des données à extraire pour l’ensemble du groupe CACEIS.

Les avantages de l’IA sont multiples : une amélioration permanente de l’outil au fur et à mesure de l’intégration de données, des gains de productivité considérables (seules 3 minutes sont nécessaires pour lire 100 prospectus à comparer à 20 jours/homme), une réduction du risque opérationnel et l’amélioration des contrôles qualité.

Un outil pour avril 2020

Le projet a été initié début 2019 avec la collaboration de CACD2, la manufacture digitale du groupe Crédit Agricole. L’outil en cours de développement, SPA – pour Smart Prospectus Analysis – a dans un premier temps fait l’objet d’un POC (Proof of concept) sur le périmètre d’une cinquantaine de prospectus de droit français. Le POC s’est avéré probant.

Suite à ce succès, les équipes de CACEIS ont concrétisé le projet avec le lancement d’un MVP (Minimum Viable Project) et un objectif de mise en production pour l’ensemble des prospectus de fonds à partir d’avril 2020.