Des zones de flou perdurent à la veille de la réforme des fonds monétaires

05/31/2018

A deux mois du déploiement de la réglementation européenne, gestionnaires et investisseurs s’interrogent encore sur de nombreux points.

Le premier étage de la fusée MMF (Money Market Fund) décollera le 21 juillet prochain. Seront concernés les fonds monétaires lancés depuis le 21 juillet 2017. Puis, deuxième étape, au 21 janvier 2019, tout le stock, autrement dit l'ensemble des produits crées avant cette date subira les effets de la régulation (MMFR).

Dans deux mois, les produits les plus récents devront répondre à une unique définition. En substance, le texte européen indique que OPCVM ou fonds d'investissement alternatifs (FIA), les MMF investissent dans des actifs de court terme (échéance résiduelle inférieure a 2 ans) pour offrir des rendements comparables a ceux du marché monétaire et/ou préserver le capital investi. Mais beaucoup d'acteurs restent sur leur faim. « Cette définition est extrêmement floue », soulève Pierre Oger, Group Product Manager chez CACEIS. « A quel seuil un OPC présente-t-il des caractéristiques similaires aux MMF ? », interroge-t-il.

Entre produits dont le « sort » reste incertain, les fonds...